Accueil charbonneau
qui nous sommes
Charbonneau célèbres
nos activités
notre boutique
dernière rencontre
prochaine rencontre
archives
le saviez-vous
contact
La presse
La presse

Le  saviez-vous  ?

LES CHARBONNEAU DU VIEUX CONTINENT

Joseph Charbonneau figurera sur l’Anneau de la Mémoire

  

Le combat mené par l’association des Charbonneau du Vieux continent pour faire reconnaître le droit de voir figurer le nom de Joseph Charbonneau sur l’Anneau de la Mémoire est couronné de succès. Le tribunal de Grande instance de La Roche-sur-Yon (Vendée), vient de reconnaître que Joseph avait bien été tué dans le Pas-de-Calais.

L’Anneau de la Mémoire, inauguré le 11 novembre 2014 par le président de la république, regroupe les quelque 580 000 noms de soldats amis ou ennemis, tombés durant la Grande Guerre sur le territoire des départements du Nord et du Pas-de-Calais. Outre les Charbonneau originaires du Canada, neuf porteurs de notre nom y figurent. Un seul oublié, celui de Joseph Charbonneau, originaire de La Meilleraie-Tillay (Vendée), tué à Morval (Pas-de-Calais) le 5 novembre 1916. La raison : sa fiche de Mort pour la France localise par erreur Morval dans la Somme. Le document est calqué sur la fiche de décès tout aussi fausse figurant à l’état-civil de sa commune de naissance.

L’historien en charge de l’Anneau s’en était tenu à ces informations erronées pour ne pas inscrire Joseph. Les Archives de la Défense ont fait le même constat. Or, si Morval est bien dans le Pas-de-Calais et pas dans la Somme, seule la justice pouvait faire rectifier un acte d’état-civil. Suivant la requête argumentée par Me Emmanuelle Larmanjat de Versailles et présentée par Me Pascal Tessier de La Roche-sur-Yon, le tribunal vendéen en a décidé ainsi et la rectification est en cours auprès du service d’état-civil de La Meilleraie.

Notre association va en informer les Archives de la Défense qui devront rectifier les fiches de Joseph, puis l’historien qui devra intégrer le nom de Joseph. Hommage sera donc rendu à notre Charbonneau en 2018. C’est en effet la date qui a été retenue par les promoteurs de l’Anneau pour ériger le 500e et dernier panneau de l’ouvrage imposant qui contiendra le nom de ceux dont on découvre encore la dépouille et des oubliés, dont notre soldat Joseph Charbonneau.

  

Lire l'article